Archived entries for

The quantity

Less people like my films, better it is for me, and the films are better …

A Year of films

It will be a Year of films. Many. So many ideas, just gathered, waited to be realized. I just cannot stop myself,  and spit them out. It doesn’t matter if they’ll have success. Who the fuck cares, if a film got accepted in a festival, or get an award…

In the meantime – Lipsett continues his festival life. Well, the film may not please all the people (yes, “to please” is the word, but which one of my films “pleased” – and is the art for pleasing, or making to think and feel?)
The art is not to make You laugh, yes, sometimes, yes, it can happen, but this is more a happily coincidence, than a rule…In the last few Years I almost didn’t see a film, that made me laugh …

So, “Lipsett diaries” in Tampere film Festival, Finland, 9-13 March. And stay tuned – my “next” film will Rock You, Rock You, down!

Lipsett – numero 1 de l’année, selon Alexis Hunot

NOS 10 FILMS PREFERES DE L’ANNEE

ALEXIS HUNOT

Quand je commence à faire mon top pour Culturopoing je réunis sur une feuille tous les films qui m’ont marqué pendant l’année, c’est le plus facile. Après, c’est le jeu et je l’accepte, c’est de mettre par ordre de préférence ces films, et là c’est difficile car il est compliqué de mettre un ordre dans des œuvres qui n’ont parfois rien à voir. Alors en fait de manière très très très subjective je me laisse porter par les souvenirs que j’ai des films ceux qui se retrouvent en tête sont alors ceux qui me marquent le plus encore aujourd’hui et qui dans une certaine mesure ont changé ma vision du cinéma voir de la vie.
1 .Poetry de Chang-Dong Lee avec Jeong-hie Yun /  Les Journaux de Lipsett de Théodore Ushev
Impossible de départager ces deux films. Non pas parce qu’il s’agit de deux films aux formats et aux techniques différentes mais parce qu’ils sont tous les deux habités d’une présence énigmatique et forte, et d’une vision de la vie d’une dureté incroyable à travers laquelle on peut voir une envie de comprendre ce qui nous entoure.

Dans Poetry cette vision est notamment portée par une mise en scène magnifique, un scénario d’une incroyable justesse et d’une grande force, et par une actrice absolument bouleversante dans son rôle Jeong-hie Yun. Elle interprète (le mot est faible, habiter serait plus juste) une femme qui plonge au plus profond d’elle même afin de comprendre grâce à l’Art le monde qui l’entoure et pour essayer d’y trouver un peu d’espoir.

Dans Les Journaux de Lipsett c’est la personnalité d’Arthur Lipsett qui hante le film. Réalisateur ayant travaillé à l’ONF il a réalisé plusieurs courts métrages expérimentaux qui ont marqués des gens comme Stanley Kubrick ou Georges Lucas. Le film ne se base, comme pourrait le laisser croire le titre, sur des écrits de Lipsett mais une partie des dialogues sont tirés de ses films. La réalisation et l’animation de Théodore Ushev sont magnifiques et porte littéralement la folie et le talent de Lipsett”

Izola aquarelles

At the beginning of December, I’ve spent 3 days on the Slovenian Adriatic coast. The small city is called Izola. It was an incredible source of inspiration, and happiness. Here are some of the drawings that I did.

Some new “Lipsett” screenings

Canada Top Ten films of 2010,
Toronto, Bell LightBox, 20 January.

International Film Festival
January 28 to February 7 2011, Göteborg, Sweden

International Short Film Festival
February 4 to 12 2011, Clermont-Ferrand, France

Independent Film and Video Festival
February 4 to 14 2011, Victoria, Canada

International Film Festival
February 11 to 26 2011, Portland, USA

Cinequest
March 1 to 13 2011, San Jose, USA

Cartoon and Animated Film Festival
March 4 to 13 2011, Brussels, Belgium

An interview in Russian

An interview for the Russian magazine Open Space



Copyright © 2004–2009. All rights reserved.

RSS Feed. This blog is proudly powered by Wordpress and uses Based on swiss international style, a theme by me.